Alors, que je me brûle pour la huitième fois ce soir, les genoux et les coudes sur le tatami, pendant qu’un type m’appuie sur les cervicales tout en jouant avec les articulations de mon poignet délicat, je me demande pourquoi comme mes copines, je n’ai pas choisi danse de salon ou yoga ?

Certainement parce que je n’aurais pas supporté qu’un type fraîchement divorcé, à l’after shave bon marché, me colle sa virilité sur la cuisse, tout en me bavant dans le décolleté pendant que Francky Vincent l’encourage à me faire voir ses groseilles?! Ou peut-être parce que je n’arrive pas à être en introspection durant plus d’un quart d’heure, pour me recentrer sur mon esprit, mon corps, mon pubis ou quoi que ce soit d’autre d’ailleurs?!

Je me souviens, maintenant, j’ai décidé de me mettre aux arts martiaux, parce que tout le monde me trouvait trop gentille, même si je demeure persuadée que c’est une qualité, les autres penchaient la tête sur le côté, l’air désolé en soufflant et me disant que j’étais vraiment trop gentille !! Alors j’ai décidé d’apprendre à leur péter les chicots pour qu’ils aient l’air moins désolé pour moi !

Soyez rassuré, on ne m’a appris qu’à identifier une situation potentiellement dangereuse et a avoir les bons réflexes au moment opportun, en self défense, on apprend d’abord à éviter le coup de l’ adversaire puis à courir (les premiers cours, on évite beaucoup et on court beaucoup, après 6 ans de Francombat, je sais éviter comme personne et je cours plus vite que Forest Gump!) Ensuite on apprend que toutes réponses doit être propotionnelle à l’agression, par exemple, on ne répondra pas de la même maniére à Tonton Robent à 4 grammes qui éssait de vous faire un bisou dans le cou au mariage de la tante Nadine qu’a un type à la mine patibulaire, dans une rue sombre qui vous demande votre petite culotte !!!

Mais les cours ne se limitent heureusement pas qu’à ça ! On apprend la psychologie des prédateurs, parfois, on se demande pourquoi certaines demoiselles pourtant habillées de la manière la plus acceptable pour la société bien-pensante (à savoir un col roulé, jeans et sneakers) se font plus embêter que d’autres habillées de la même manière ? Pourquoi certains jeunes garçons ou jeunes hommes sont plus pris à partie que d’autres avec les mêmes codes vestimentaires ? C’est simplement une question d’attitude : “Si tu baisses la tête en espérant ne pas être vu, les prédateurs sentent la peur chez toi et là, c’est pour ta pomme ! ” On apprend aussi à frapper en plein dans les “bobolls” sans regarder, ni armer ! À projeter ses doigts dans les yeux, à passer des clés de bras, des coups dans les rotules, des béquilles, des coups de coude ou de poings en projetant tout son corps dans la face ou le plexus de son agresseur !

Ne croyez pas que c’est un sport de daronnes qui recommencent à sortir seules et qui ont peur de rentrer le soir chez elles ! Il y a aussi beaucoup d’hommes, des papas avec leurs fils désireux de leur apprendre à se défendre, mais dans les règles, des hommes qui ont juste envie de “faire la bagarre” et d’autres ayant déjà plusieurs ceintures dans d’autres arts martiaux désireux simplement de peaufiner leur culture martiale.

Les cours de self défense, c’est comme les premiers secours, on espère toujours ne jamais en avoir besoin, mais au moment opportun, on est bien contents d’avoir eu les bons réflexes !

Donc en gros quand un petit con ce midi me dit “Mesdames, arrêtez d’avoir peur, les hommes ne sont pas tous si dangereux! ”. Parce que j’expliquais à mes collègues qu’au lieu d’avoir peur le soir en rentrant chez elles, elles pouvaient essayer le self défense au moins pour se rassurer ! Ben, il a eu du bol que j’ai appris que la réponse proportionnelle à son attaque certes verbale, mais au demeurant minable, n’était pas de lui exploser les ratiches ou les “bobolls”, mais bien d’ignorer sa remarque!!

Note pour plus tard : penser quand même à expliquer à ce jeune freluquet qu’il devrait apprendre à tempérer ses arguments au risque de prendre un bourre-pif !!

#selfdéfense #francombat #artsmartiaux #angela #rosylapommette