Poncho de pluie/ Kway même combat!

Decathlon a basé son marketing et sa communication, sur la technicité et la praticité de ses produits: la tente deux secondes, le filet de ping-pong qui se clip sur la table de cuisine (redoutable pour les pots en verre de la cuisine d’ailleurs cette histoire) , les cages de football qui se transportent et se jettent toutes prêtes sur le gazon… et autant de belles idées censées nous faciliter la vie et nous faire aimer le sport !

Clairement, je pense qu’ils n’avaient plus de budget pour développer leur cape de pluie!! 

Depuis plusieurs jours, il pleut à Bordeaux comme dirait ma mémé Dédé “comme vache qui pisse !” J’ai donc investi dans une cape de pluie : 20 balles le truc, en plastique qui se roule en boule sur lui même pour ne pas prendre de place dans le sac à main, en gros quand tu l’achètes ça ne prend pas de place, mais quand tu le remet dans sa poche, il ne rentre plus dans ton sac! (C’est surtout très déconseillé si elle est encore mouillée) 

Bref, je pars toute fière sous la pluie avec ma cape, certaine d’être aussi bien protégée de la pluie, que la grande Monique de la petite vérole avec son spermicide fait maison! Je passe la tête, je cherche les bras, me retourne deux doigts dans la sangle que je suis censée passer dans mes jambes et démarre!

Comme, le sketch du Kway de Dany Boon avec la capuche, si je serre trop, je ne peux pas tourner la tête car la capuche m’obstrue la vue sur les côtés (compliqué pour changer de trajectoire), si j’ouvre un petit peu le col, je n’ai que la moitié de la tête abritée! Je pense trouver la parade en ouvrant un peu et en tenant le col avec mes dents, (j’ai certainement l’air d’une débile, mais si je sauve mon brush et que je ne ressemble pas à un panda en arrivant tant pis) sauf qu’il y a une petite visière qui me tombe sur la moitié de l’oeil droit, agacée d’une main, je dégage mon oeil,  la visière se plie et libère un petit filet d’eau sur mon visage!

Pendant que je me débat avec ma capuche, un décérébré recule sur le rond-point, car il s’est trompé de sortie! En tenant ma capuche je lui explique que l’avantage d’un rond point est de justement pouvoir en faire le tour lorsqu’on s’est trompé! Je l’insulte copieusement, la capuche entre les dents!! 

Lorsque j’arrive au travail, mon maquillage coule, ma frange ruisselle, mes tibias, mes genoux, mes cuisses et mes chaussures sont trempés, mais ma nuque et mon buste sont secs! J’aurai presque trouvé cela efficace si en enlevant la cape toute l’eau retenue sur le vêtement n’avait pas glissée dans mon dos jusqu’à ma culotte!!!

Note pour plus tard: Penser à faire une lettre à Decathlon pour leur demander d’optimiser leur cape de pluie et leur parler aussi de leurs putain de saccoches de vélo que tu fixes au porte-bagage et qui te gênent quand tu pédales si tu fais du 42 !!! Où acheter une Twizy ?!

#decathlon #twizy #capedepluie #cycliste #tamére  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s