(Dé) confinement jour 2 ! Le gel hydro-alcoolique ça pique sur les croutes !   

deconf

 

Des études en psychologie ont démontré que le cerveau a besoin de 21 jours, soit 3 semaines d’application, pour qu’une habitude devienne un automatisme. Une fois ces 3 semaines complétées, cette habitude reste et, s’intègre dans le quotidien de la personne.

Donc, si j’en crois ces études, dans 19 jours je me serais de nouveau habituée à ressortir pour fréquenter mes congénères, comme j’ai dû m’habituer à ne plus sortir en toute insouciance au début du confinement et bien  vivement le premier juin !

Ce matin comme il ne pleuvait pas, je trottine joyeusement jusque dans ma cave pour récupérer mon vélo, avant de me rendre compte que ma serrure a encore été forcée  (C’est récurant dans ma résidence, d’ailleurs je ne mets plus que les décorations de Noël, mon vélo et tout ce qu’il faudra que j’emmène un jour à la déchetterie) j’ouvre la porte pour constater que tous les cartons ont été ouverts et  renversés, heureusement mon vélo est encore là, comme je suis à la bourre je range rapidement :  Trois coups de pieds dans les câbles Ethernet emmêlés dans les guirlandes de Noël pour dégager la béquille et le pédalier et roulez jeunesse !

J’arrive au travail, je passe la matinée à stresser à chaque fois que je touche une feuille  en me demandant qui a bien pu coller ses miasmes la-dessus? Je mets du gel hydro-alcoolique toutes les cinq minutes et mes mains sont maintenant aussi sèches que les couilles à Taupin (pour ceux qui voudraient plus de renseignement sur cette « classieuse » expression je vous invite à cliquer sur  le lien : https://www.mots-surannes.fr/?p=14345 )

La matinée se termine et après un lavage de mains au lavabo presque aussi rigoureux que ceux du Dr Mamour dans Grey Anatomie avant d’opérer un patient,  je reprends mon vélo pour rentrer manger mes YumYum* à la maison, mais juste en sortant de l’agence, en voulant aller sur le bas côté pour vérifier que je n’ai pas oublié mon portable sur mon bureau, ma roue glisse le long du caniveau, je perds l’équilibre, j’essaie de rattraper mon vélo, je freine, je remets un coup de guidon dans l’autre sens avant de perdre définitivement l’équilibre (et ma dignité) en me viandant lamentablement aux pieds des salariés de l’entreprise voisine! Horrifiés ils se précipitent vers moi (mais s’ils me relèvent, ils risquent de me coller leurs virus ?!!) donc très vite je me remets sur pied en les remerciant et repars en faisant semblant de ne pas souffrir histoire de préserver ce qui pourrait me rester de dignité !!!  Je me suis croûtée la cheville, le coude, le poignet et la paume de la main (comme les enfants qui apprennent à faire du vélo sans les petites roues, vous savez ces bobos râpeux avec des petits bouts de gravillons dedans) rien qui ne passe avec beaucoup d’eau, un peu de Biseptine et du « rouge ».

J’arrive à la maison je ramasse mon cadenas, range les guirlandes et les câbles Ethernet en vrac sur le sol, pour faire une place à mon vélo avant de griffonner un petit mot à l’attention des futurs visiteurs « Bonjour, cette cave a été fracturée, 6 fois en 3 ans, tout ce qui aurait pu avoir de la valeur a été volé la première fois donc merci de m’éviter les frais d’un nouveau cadenas, bonne journée  »

Note pour plus tard : Vivement le premier juin que je m’habitue, en plus les croutes ça pique sa race avec le gel !!!

YumYum* : marque de nouilles chinoises

# mots-surannes

#gel_hydroalcolique

#rosy_lapommette

#les_croutes_ça_pique_avec_le_gel

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s