Je cris Halte au conspirationnisme du dimanche soir !

mire

Dimanche 19 H : Toute la France déprime  parce qu’elle reprend le travail demain et que le piquenique dominical organisé pour profiter d’un moment en famille a été un fiasco : Deux heures de bouchons pour y aller et autant pour en revenir, le petit dernier est tombé dans les ronces et c’est fait piquer par un insecte  (auquel il est allergique) les deux grands ont faillis s’entretuer pour le dernier Babybell ! Et tout le monde râlait (Chéri compris)  parce qu’il n’y avait pas réseau…

Pendant que vous étendez  le linge en vous demandant ce que vous allez pouvoir faire à manger ce soir sans trop salir ? Puisque vous avez passé la journée de samedi à récurer  La télé fonctionne sans que personne ne la regarde.

Le grand vient de se rendre compte qu’il a un DM de math à faire pour demain qui nécessitera l’aide d’une maman dévouée, la grande a un devoir à rendre sur clé USB et ne trouve plus sa clé et le petit a promis à la maitresse et à ses copains d’amener le goûter  demain ! « Il a juste oublié d’en parler ! Ce n’est pas si grave » bougonne chéri avant de partir bouder dans les toilettes avec un magazine, parce que vous l’avez envoyé bouler quand il vous a demandé « qu’est ce qu’on mange ? »

D’une main vous préparez la pâte à crêpes  pour le goûter du petit, de l’autre vous vérifiez sur votre téléphone la définition du  « théorème de l’angle au centre » pour l’expliquer à l’Ado à qui vous aviez pourtant demandé trois fois hier s’il avait fait ses devoirs ?  Tout en demandant à la grande où était sa clé USB, la dernière fois qu’elle l’a vu? !!  Ce qui la rendra folle de rage « Mais, si je m’en souvenais je saurai où elle est !! » évidemment…

Tout le monde vous en veut parce que vous ne pourrez pas faire assez de crêpes pour ce soir et demain ! Alors que vous réprimez une violente envie de fondre en larmes, à la télé une femme témoigne de la longue et lente agonie de son mari attend d’une maladie pour laquelle il n’existe pas de traitement, vous zappez (bien que très touchée par sa douleur, mais ce n’est pas le moment de craquer) pour tomber ensuite sur un reportage sur des enfants esclaves qui pour un demi-bol de riz et une paillasse crasseuse fabriquent nos vêtements et téléphones pourtant hors de prix !

Le DM de math fini, la clé USB retrouvée et les crêpes prêtent, vous réchauffez une boite de saucisses lentilles que personne n’appréciera  parce que tout le monde voulait des crêpes, vous débarrassez la table et rangez la cuisine avant de vous poser enfin dans le canapé à la télé au choix : un reportage sur « Les vacances des riches, ou comment dépenser 100 000 € en une nuit ? Alors que la plupart des gens arrivent à peine à boucler leur fin de mois  » un reportage qui dénonce «  Comment les grandes industries de l’agroalimentaire nous empoisonnent en nous laissant imaginer que leurs produits sont bons pour la santé juste parce qu’il y a une vache, une poule et de l’herbe sur l’emballage » un reportage sur  « Pourquoi est ce qu’il faut manger la peau des fruits parce que c’est plein de vitamines »,  la millième rediffusion du transporteur …

Je me demande pourquoi le mec qui gère la programmation a décidé de nous flinguer le moral le dimanche soir ? Est-ce parce qu’il a passé la journée avec sa vieille maman à l’EPHAD, à jouer au bridge avec les copines de sa mère qui sentent fort le jasmin, la violette et les fuites urinaires ? Est qu’il y aurait une conspiration pour que nous déprimions  afin de repartir bien gentiment au travail en oubliant nos idées de reconvertirons  pour un foodtruck bio ou un élevage de  poneys nains ? Est-ce qu’il est payé par les laboratoires qui vendent les tisanes et les médicaments contre les angoisses ?

Note pour plus tard : Envisager sérieusement d’acquisition d’une chaine de télé à péage ça m’embête de payer en plus de la redevance, mais au moins je choisirai des programmes légers le dimanche soir !

#conspiration

#consiprationnisme

#déprime_du_dimanche_soir

#et_la_derniere_fois_que_tu_l_as_vu_c_etait_où

 

 

Leçon n°13 : Apprendre à couper le cordon !

PANIER PIC NIK

Aujourd’hui l’Ado est convoqué pour sa journée citoyenne, ce matin il prend sa convocation et sa carte d’identité. Mais sur la convocation ils n’ont pas noté si le repas est pris en charge ?

Du coup il c’est préparé un piquenique « au cas où »

Et moi maintenant j’ai l’image de mon fils qui part à l’armée avec son sandwich Pain de mie/Jambon blanc/ Toast nette et Cornichons, ses Granolas et ses chips !!

#défendre_le_pays_ok_mais_pas_sans_mon_gouté

#Rosy_LaPommette

#Apprendre_à_couper_le_cordon

Las de l’entendre « flatuler » et éructer pour lui donner une leçon, ses collègues lui confectionnent, un muffin aux pruneaux bourré de laxatifs ! L’homme de 50 ans a dû être hospitalisé, mais ses jours ne sont plus en danger !

Les faits se sont déroulés mardi après midi, dans une entreprise de la proche banlieue Bordelaise, un quinquagénaire a dû être hospitalisé suite à une mauvaise blague de ses collègues.

Béber le gros camembert comme l’ont surnommé affectueusement ses collègues  « parce qu’il sent comme un camembert à force de péter toute la journée ! » Nous explique Nadine de la compta. Beber donc a dû être pris en charge par les secours avant d’être conduit dans un état d’urgence relative au CHU de Pellegrin.

Lucas 21ans stagiaire témoigne : « Il Pete et éructe toute la journée, je ne sais pas si c’est parce qu’il se nourrit exclusivement de fayots ou de foin? Mais c’est infect! Je peux comprendre qu’il ait des flatulences, mais il accompagne chacune d’entre elles d’un rire gras et d’un regard d’une grande fierté, je crois qu’il se sent viril quand il fait ce genre de choses,  mais pour nous qui travaillons avec lui et subissons cela au quotidien, c’est insupportable !

 Les filles de l’entreprise  ont  lu un reportage sur un Mayennais de 69 ans qui a inventé des gélules qui parfument les flatulences au muguet, à la rose ou à la violette https://www.20minutes.fr/insolite/2506855-20190501-mayenne-1er-mai-fais-plait-invente-pilule-parfumant-pets-muguet?fbclid=IwAR3adn0HcdxVDEJD5Qrjw2GA0PzxUKdcbi7VkAHptvG4qeY66eu87VMFXyw (pour ceux qui souhaiteraient s’en procurer)

Elles les ont commandées et offerts à Beber  pensant lui faire comprendre avec humour que nous étions tous incommodés par ses effluves nauséabondes, mais il les prenait devant nous au café puis avant de lâcher un énorme pet et de nous dire « Alors, Mesdames, ça sent la rose ? ! » Mais ces pilules ne sont pas assez efficaces pour l’immonde tuyauterie de Beber !! Et nous étions tous à bout ! »

Alors, ses collègues ont eu : une idée diabolique confectionner des muffins aux pruneaux bourrés de laxatifs, « Se sont les filles qui en ont eu l’idée ! Confesse Jean-Marcelin un employé, moi je leur avais dit de ne pas le faire, s’il faut témoigner contre elles pour ne pas avoir de soucis, je le ferai ! »  

Le mardi en début d’après midi Odette & Lucille ont offert des muffins à tous leurs collègues, un seul destiné à Beber était piégé aux laxatifs.  Odette témoigne « Régulièrement j’amène des croissants, des chocolats, des bonbons, des gâteaux… Beber refuse toujours quand je lui en propose, (de peur de devoir à son tour acheter un goûter pour tout le monde) , mais il se jette dessus dès que nous avons le dos tourné , donc c’était simple j’ai offert des  muffins « classiques » à tout le monde et j’ai ensuite laissé le reste sur une assiette à côté de la machine à café avec le muffin aux laxatifs j’ai demandé à tout le monde de ne plus se servir expliquant que j’avais utilisé un laxatif pour chevaux avec la même dose que pour un cheval adulte, c’est ma copine Lulu qui soigne ses bêtes avec qui me l’a donné . Ensuite, comme prévu Beber a boulotté toute l’assiette en cachette et… Ben on a dû appeler les secours parce que le Beber il a décollé quand il a voulu nous faire son fameux  « Alors, les filles ? Ça sent le muguet ? »  Avant de prendre son élan pour un pet d’anthologie ! 

Lucille témoigne : « il a comme d’habitude gonflé son gros ventre en riant pour nous faire sa blaguounette du pet qui sent la violette et se fut si violent qu’il a été projeté deux mètres plus loin directement dans le bureau du Directeur General ! »

Lucas le stagiaire réprimant un fou rire : « Le DG a voulu lui venir en aide mais l’autre dans un spasme a crépit le DG et son  bureau !!! Et tout le monde  riait en demandant  « Alors, il sent le jasmin celui là ? »

Beber a pu rentrer chez lui dans la matinée de ce premier Mai avec un brin de muguet, ses collègues quant à eux ont passé la nuit en garde à vue  et ont également pu rentrer chez eux ce matin.

Note pour plus tard : Quand on t’offre des pilules qui parfument tes pets, dis toi que ça ne fait peut-être plus rire tes collègues et penses à ne manger que ce que tu achètes !

#pillules_qui_parfument_tes_pets

#que_tout_le_monde_se_rassure_ceci_n’est_que_fiction

#rosy_la_pommette

#tu_as_le_bonjour_de_beber_le_gros_camenber