« Cédage »  de confort !

lespetitescnaialles

Aujourd’hui je vais vous parler d’un concept éducatif tout à fait discutable ! Surtout aux yeux de la maîtresse, de « Super-Nany », de votre belle-mère, de la nouvelle épouse de vos ex mari ou du nouveau mari de votre ex femme et des mères parfaites (vous savez celles qui pratiquent l’éducation positive*qui vous filent des complexes avec leurs corps de rêves, leurs mèches blondes impeccables, leur peau parfaite…)

*Education positive : méthode éducative proposant aux parents, de mettre en place une éducation ni permissive ni punitive qui permet de développer chez l’enfant l’auto discipline, le sens des responsabilités, l’autonomie, l’envie d’apprendre, le respect mutuel… Dans cette démarche, l’autorité s’exerce sans soumission, en conciliant fermeté et bienveillance. En gros pour y arriver il faut des nerfs d’acier, un diplôme de Yoga Niveau 8 et une bonne dose de Lexomil !

Le  « cédage » de confort  est aux antipodes des livres de Françoise Dolto, d’Adèle Faber, d’Elaine Mazlich ou de  Jane Nelsen c’est du Rosy LaPommette pur jus, pour parents décomplexés, pour des parents qui éduquent, qui souffrent un peu, qui aime de tout leur cœur et surtout qui assurent toujours !

Par exemple :

  • Vous êtes invités chez le couple de parents parfaits de l’école primaire de Saturnin (les autres parents imparfaits de l’école, les  appellent:  le couple Ultrabright à cause de leurs dents blanches) , pas de bol votre petit dernier et super copain avec Théophile leur fils, avant de partir vous avez fait faire un copieux gouté à Saturnin, pour éviter qu’il ne se gave de gâteaux apéritifs en arrivant, mais à peine chez vos hôtes, Saturnin se jette sur le bol de graines bio sans OGM, met les deux mains dans le bol de chips de légumes oubliés sans huile de palme. Il se goinfre comme si vous ne l’aviez jamais nourri!

L’éducation positive voudrait que vous  expliquiez à Saturnin avec bienveillance, patience et sourire, qu’il doit bien se tenir, qu’il est important de partager avec les autres et qu’il ne faut pas mettre les deux mains en même temps dans les plats surtout si deux secondes plus tôt l’une d’entre elles était dans son nez ! Cette méthode est celle préconisée SAUF QUE le gosse va  répondre que « les autres n’ont qu’à se servir aussi ! »  Ou que « non il ne se grattait pas le nez avec cette main là, mais les fesses ! » Et qu’il veut juste encore une petite chips après il arrête….  Bref vous allez tergiverser des heures et y passer la soirée.

Alors qu’avec  le « cédage » de confort vous  ignorez l’enfant pendant qu’il se goinfre faite comme si vous ne l’aviez pas vu, continuez votre conversation  comme si ce n’était pas le vôtre en fait, ne dites rien, quand il n’y aura plus rien à manger il ira jouer avec Théophile pas de cris, pas de larme, pas de complication, pas d’objection … je n’y vois que des avantages.

Autre exemple :

  • Vous êtes invités chez Tata Lulu une vieille fille qui n’a jamais eu d’enfant, elle est ultra maniaque et bien qu’elle adore les enfants enfin c’est ce qu’elle raconte à qui veut l’entendre dès que ceux-ci bougent ou commencent à jouer avec sa collection de « bébêtes Swarovsky » elle émet de petits sons réprobateurs, puis un petit froncement de nez, avant de vous balancer un « tu devrais les envoyer en pension, ils sont ingérables tes enfants ma pauvre ! ». Souriez, rangez avec précaution les bébêtes dans leur vitrine, puis cassez vous !

Nous sommes d’accord que cette méthode est à utiliser avec parcimonie, il n’est pas question de céder à tout, vous devriez ensuite faire appel à Super-Nany  ou pire à Pascal Le grand frère … Ma méthode n’est à utiliser que de temps en temps quand vous êtes fatigués. Par exemple pour les repas de  fêtes à venir, utilisez là comme une carte Joker, que vous fassiez blanc ou noir certains de vos proches vont trouver à y redire donc simplifiez vous la vie.

Et quand votre belle-sœur va vous reprocher d’être trop permissive avec vos enfants, lancez Tonton Fernand sur un sujet politique, n’hésitez pas également à lancer votre beau-frère le chef d’entreprise  qui a sa carte du MEDEF sur les revendications des « gilets jaunes » et en dernier recours si vraiment Saturnin, Prune-Hortense & Marie-Cerise sont déchainés lancez le sujet ultime celui qui va vous faire oublier vous et votre petite tribu d’excités : Est-ce que « plus belle la vie » est mieux que « Demain nous appartient » ?

Note pour plus tard : Arrêtons de nous demander tout le temps si nous sommes de bons éduquant, soyons de bons parents aimants et  attentionnés et c’est déjà beaucoup !

#éducation_positive

#un_lexomil_et_dodo

#sommes_nous_de_bons_éduquant

#super_nany

#pascal_le_grand_frére

#j_aime_mes_enfants_mais_j_ai_peur_d_être_un_mauvais_parent

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s