La lettre de Tonton Al, pour vous les hommes !  

Ma petite Rosy,

Comme toujours je lis  tes nouvelles avec délice, d’autant plus que depuis peu, à force de lire ton blog mon cerveau c’est habitué à ne plus compter le nombre de fautes pour ne se concentrer que sur le plaisir de te lire.

Cependant, je déplore comme souvent  ton côté « Clitocrate » tes nouvelles donnent  parfois l’impression que les femmes sont petites choses fragiles et naïves alors que nous les hommes, sommes d’horribles égoïstes qui refont leur vie avec des gamines qui bouffent végan  au détriment de nos enfants !

Ma chère  Rosy, il faut que tu saches qu’au moment où les femmes souffrent du syndrome du nid vide (qui tombe malheureusement en même temps qu’un déficit de l’attention  masculine à leur égard), nous souffrons également de symptômes différents mais, tout aussi douloureux :

Ha ! La quarantaine pour un homme! Ce moment délicieux où ton docteur commence à te parler de dépistage colorectal,  de prostate, de diabète et d’hypertension ! Ce moment où les jeunes femmes ne te regardent que si tu as une carte Gold ou une BMW, où quand tu fais un bras de fer avec ton fils de 16 ans tu fais semblant de le laisser gagner, où ton Ado s’enferme dans sa chambre et ne sort que pour vider le frigo où te demander de négocier avec sa mère  une sortie, de l’argent, un retour à 5 heures du matin….

Ce moment délicieux dans la vie d’un homme, où quand tu te peignes le matin tu te rappels que tu n’as presque plus de cheveux, ce moment où ton épouse te reproche de ne plus l’emmener faire de balades à moto (moto qu’elle t’a forcé à vendre à la naissance de votre premier enfant au motif : « La moto est une passion de célibataire égoïste »)

Bref ce moment où ton épouse qui avait tout organisé autour de sa vie de maman, te reproche soudainement de ne plus lui faire l’amour spontanément sur la machine à laver alors que depuis dès années elle hurle dés que tu la touches en dehors du lit conjugal que les enfants pourraient nous surprendre ! Ce moment où elle te reproche ton embonpoint tout en te refilant les assiettes des enfants à terminer !

Ce moment où elle décide de te relooker et où tu te rends compte que tu ressembles désormais fâcheusement à Enzo le voisin quinquagénaire qui vient de divorcer, qui fait du quad, qui roule en Indian,  qui porte des jeans à trous  et qui reluque méchamment les copines de ta fille à défaut de ta femme….

Ma petite Rosy, je terminerai par un de tes « Notes pour plus tard » : Profitons de ce nid vide, de ces enfants qui vont bien mais, qui s’envolent pour nous retrouver au lieu de nous reprocher d’être devenus des parents.

Tonton AL

#clitocrate_c_est_rude_quand_meme

#syndrome_du_nid_vide #et_si_les hommes_souffraient_autant_que_nous

#soyons_heureux_pour_le_temps_qu_il_nous_reste_a_partager

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s