Première mammographie!!!

ruban_rose

Joyeux anniversaire !!

A 40 ans ta gynéco te dit que c’est l’avant dernier stérilet qu’elle te pause et te prescrit ta première mammographie, Youpi ! Comme j’ai 42 ans (vous calculerez que depuis 2 ans  je repousse) j’ai pris mon courage et surtout mes minbars à deux  mains, pour enfin y aller.

L’avantage dans une grande ville comme Bordeaux c’est qu’entre le moment où tu as pris rendez- vous et le moment où tu y vas, il se passe 3 mois tu as le temps de te faire à l’idée !

J’arrive à 17H44 au lieu de 17H40 j’espère qu’ils vont me dire que c’est trop tard mais non. Je donne ma carte vital, ma carte de mutuelle périmée depuis le 06/06/2016 car je n’ai pas retrouvé l’autre et mon ordonnance en bien piteux états, forcément deux ans qu’elle traîne dans mon chéquier  la secrétaire me demande si je viens pour un soucis ?Et comme quand je stress je fais de l’humour, je lui réponds que c’est mon cadeau d’anniversaire pour mes 40 ans ! Elle me fera la grâce de ne pas me faire remarquer que mon ordonnance date d’il y a un an et demi !

Je m’installe dans la salle d’attente, une vieille infirmière à moustache appel la dame devant moi et un très beau jeune homme me fait signe de venir (Et merde ! Pourquoi j’ai le beau gosse? à 25 il ne mérite pas de tripoter les nibards d’une quadragénaire !) Il me montre une cabine de piscine dans laquelle il m’invite à enlever le haut et mon soutien gorge, il me dit qu’il me récupère de l’autre côté ces cons ont mis un miroir dans la cabine, comme si l’humiliation d’aller se faire ausculter les nichons juste parce qu’on a passé une décennie n’était pas suffisante !  Rapide coup d’œil dans la glace  mon jean mord la chaire de mon gros bide, ma peau blanchâtre fait ressortir les vergetures sur ma poitrine. Mais  pourquoi je n’ai pas l’infirmière à moustache ?

Le beau gosse me montre son objet de torture, gentiment il m’explique que ça serre , mais que ça ne fait pas mal si je reste tranquille (en d’autres circonstances j’aurais pu trouver sa intéressant), l’affiche sur le mûr de Laetitia Casta en sous vêtements, poitrine généreuse et ferme me regarde , le beau gosse prend mon sein le pause sur la machine et me demande de ne plus bouger pendant qu’il appuie sur le bouton pour presser, il l’écrabouille  jusqu’à ce qu’il ressemble à un pancake et me demande de ne plus  bouger  c’est à ce moment-là que je panique et que je crie « Jurez moi sur la tête de votre maman que si l’alarme incendie se déclenche vous me libérerez de cet engin avant de prendre la fuite ? » il promet de me libérer en cas de feu avant de renouveler l avec l’autre sein, je lui fais à nouveau promettre de me libérer en cas d’incendie, gentiment il promet , puis il refait des clichés  sous un autre angle, puis encore un autre… lorsqu’il en a fini Laetitia sur son affiche sourit et mes seins ne ressemblent plus  à rien !!! Des mois de gym pectorale pour garder des seins fermes et orgueilleux réduits à néant !!

Je remets mon teeshirt pendant qu’il va montrer mes clichés au médecin, angoisse, attente, stress, pour me détendre j’attrape un stylo et dessine un pull col roulé sur l’affiche de Laeticia Casta, elle n’avait qu’à pas se marrer cette conne !! Le beau gosse ne revient pas et j’ai le trouillomètre à zéro ! Lorsqu’il revient enfin c’est pour me dire qu’on va faire une échographie parce que mes seins sont trop danses pour y voir claire … Sympa en gros ils tombent tellement qu’on y voit rien !!

Je lui demande si c’est grave? Il essaie de me rassurer, mais je n’entends plus rien, le médecin  en fait c’est la grosse à moustache me colle ses mains froides sur la poitrine et effectue de petits palpés roulés, ensuite elle les enduit de gel glacé et mes pauvres seins déjà bien malmenés sont au bout de leur vie et moi avec ! Elle passe l’échographe, je l’observe elle fronce les sourcils par moment, puis repasse au même endroit, mon cœur va exploser ! Pour finir elle me dira que tout va très bien et qu’on se revoit dans deux ans !!! Je lui dis que je l’aurais bien embrassé mais, que vue ma tenue j’ai conscience que c’est indécent,  elle parait soulagée de mon éclaire de lucidité !

Tout ça pour dire les filles, que ça fait moins mal que d’aller chez le dentiste, que certes ce n’est guerre plaisant, mais un cancer du sein dépisté à temps peut être soigné dans la plupart des cas

Note pour plus tard : Je reprendrai cette phrase de la Ligue contre le cancer:   « Mes deux seins valent bien une mammographie » 

#mammographie

#ça_ne _fait_pas_si_mal_et_je_suis_douillette

#octobre_rose

#mais_pourquoi_l_infirmère_à_moustache_ne_se_rase_pas_si_elle_n_a_pas_le_temps_de_s_epiler_?

 

 

 

On des petits, puis des ados et plus tard nos parents….

tellllll

Appel de ma copine Pimprenelle en pleures entre deux hoquets elle arrive à me dire :

  • Allo Rosy ! C’est la merde, je viens de prendre un rendez-vous chez le neurologue pour ma maman je crois qu’elle va mal !!!
  • Mince, pourquoi?
  • Ben elle a changé de téléphone, hier elle m’a appelé, elle a dit bonjour puis raccroché, elle a rappelé dit un mot puis raccroché à nouveaux elle m’a fait ça, dix fois de suite … en panique j’ai quitté mon boulot pour aller chez elle en pensant qu’elle faisait un malaise !
  • Oh !Et ça va ?
  • Oui!
  • Pourquoi elle raccrochait alors son nouveau téléphone Bugue ?
  • Non mais quant elle appelle sur son téléphone y a un bouton rouge marqué raccrocher.
  • Comme sur le mien
  • Oui sauf qu’elle pense qu’il faut raccrocher alors elle raccroche !!!
  • J’adore ! Elle est géniale ta mère !

Burne_Out

sticker-burne-outSyndrome d’épuisement professionnel  également désigné par l’anglicisme burn-out, combine une fatigue profonde, un désinvestissement de l’activité professionnelle, et un sentiment d’échec et d’incompétence dans le travail.

C’est un peu comme pour le baby blues, on invente des termes « fun » pour qualifier ce qui peut cacher en réalité une profonde détresse psychologique. A cause de ces termes « gentillets »  tous ceux qui ont la chance de ne pas subir ce genre de traumas pensent qu’il suffit de prendre sur soit et de changer son attitude pour que les choses s’arrangent d’elles-mêmes…

Comme le disait Josette, employée de mairie dans une commune de moins de 40 habitants à son fils Jean-Paul lors du dernier repas de famille, alors que celui-ci tentait d’expliquer la façon dont il était traité par son chef de service Jean-Paul est manutentionnaire, dans l’un des entrepôts du groupe récemment dénoncé par France 2 pour sa parfaite maîtrise du harcèlement moral de ses employés.

Josette -« Oh dis!  Tu as un CDI, une bonne mutuelle, des tickets restau, des congés payés prends sur toi ! Tu n’es pas sûre de retrouver un CDI de nos jours! Tu ne les écoutes pas, tu fais ce que ton patron te dit, pis c’est tout!  » Ce que Josette ignore  c’est que son fils souffre de cette situation il a pris l’habitude de boire une petite bière pour se détendre en rentrant du travail, puis deux, puis trois … .Il prend aussi des médicaments pour dormir, d’autres pour se réveiller …

Longtemps réservé aux cadres qui finissaient par tout plaquer pour élever des chèvres dans le Larzac ou ouvrir une ferme apicole dans le Luberon  le burnout, s’attaque désormais aux emplois « dit subalternes ». Comme l’explique Jojo  ouvrier à la chaîne dans une société qui assemble en France des pièces de voitures Françaises fabriquées en Pologne et/ou en Roumanie pour des raisons évidentes de coûts de production.

JOJO- « Déjà qu’on est payé au ras des pâquerettes, maintenant on a même plus la fierté du travail accomplie, parce que le chef d’atelier passe la journée à nous rabâcher que si nous continuons à être aussi lents on ira tous pointer au « chomdu » et que les roumains qui travaillent déjà pour pas cher seront heureux d’assembler 300 pièces par heure sans moufter et en plus y font pas grève ! »

Ou Céline Caissière titulaire d’une agrégation de Français mais elle a dû se résoudre à garder ce qui devait être un job étudiant pour payer son loyer à qui on demande de faire 50 clients par heures avec le BAMS* (BAMS= Bonjour, Au revoir, Merci, Sourire

Céline – « 50 clients par heures, c’est le nombre de clients que est également imposé aux prostituées d’abattage sur les chantiers »  

Et Sergio commercial qui « grâce » à  l’arrivée du Smartphone, de l’ordi portable …  doit répondre lui-même à ses clients et planifier ses rendez-vous  sur la route ou depuis sa chambre au Formule 1.

Il y a aussi Marie auxiliaire de vie en maison de retraite qui n’a plus que 3 minutes 45 pour coucher chaque résidant.

Marie : « Ils s’en tamponnent que Joseph manque à Paulette au moment du couché. Je n’ai même plus le temps de demander à Madame Danielle si elle a pris ses médicaments pour le cœur ? Je dois en plus courir après la vielle Zeimer qui  pique le dentier de ses « copines » pendant qu’ils trempent dans le verre… 3 minutes 45 ils verront à leur âge s’ils arrivent à déboutonner leur robe de chambre en si peu de temps ! »

A tous ceux qui ne sont pas dans cette situation et qui  auront LA BONNE IDÉE en lisant ce poste celle que personne n’aura eu avant eux : « Tu devrais chercher un autre emploie qui te conviendrait mieux, au lieu de te plaindre !»  Je répondrai : comment chercher un du travail lorsque votre chef de service vous dit chaque jour que ce que vous faites n’est pas bien ? Comment aller vendre ses compétences, alors que vous ne savez même plus si vous travaillez correctement ?

Je ne suis pas énarque et loi d’être érudit, je n’ai pas de solution miracle, mais je me demande ce qui se passerait : Si nous n’allions plus aux caisses sans caissière ?  Si au lieu de commander des trucs sur des sites qui nous livre et nous débitent en moins de 48 heures nous prenions le temps d’aller, chez les commerçants qui sourient et fond les papiers cadeaux ? Si au lieu d’aller au fastfood débarrasser nous-mêmes nos plateaux, faire nous-mêmes nos commandes à la borne nous prenions le temps d’aller au restaurant (moins souvent mais mieux) ? Si au lieu de prendre un abonnement à la salle de sport nous emmenions nos enfants au parc ? Si au lieu d’aller au supermarché bio nous allions le weekend ramasser des châtaignes et des champignons ?  Si au lieu de payer trois balles un aller/retour pour finir sur une plage bétonnée avec les pieds du voisin dans la tronche nous prenions le temps d’aller voir « Mamie du Pêchereau » qui fait des confitures de melons verts?

Est-ce que nous ne nous imposons pas nous-même ces rythmes de travail car nous voulons posséder trop de choses et aller trop vite ?

Note pour plus tard : Annuler mes commandes chez Mamazon, La ReBelge et Sachauza et prendre le temps de faire des confitures de tomates vertes avec « Mamie du Pêchereau » !

#fuck_la_conso

#burnout  #burne_out

# Syndrome_d_epuisement_professionnel  

#prenons_le_temps_de_vivre

#Ste_Le

Une légende raconte qu’un jour un de ses collègues est venu lui dire bonjour sans avoir besoin de quoi que ce soit !

Secrétaire1980

Jeudi dernier comme tous les jours, alors que  Mireille se débâtait avec les livraisons, les retours, le standard, les devis aux références sorties de nulle part, ses mails, ignorant ses collègues qui venaient se plaindre d’avoir froid (celles dont les bureaux sont exposés nord) ou trop chaud  (celles dont les bureaux sont exposés plein sud), tout en surveillant que Joseph le stagiaire de 14 ans (le neveu de l’un des directeurs commercial) qu’on venait de lui coller dans les pattes ne bourre pas la photocopieuse en imprimant son rapport de stage recto /verso.

Mireille eut la surprise de sa vie, trois jours après, elle n’en revient toujours pas ! Un de ses collègues est venu lui dire bonjour et lui demander comment elle allait ? Comme ça sans avoir besoin de rien, ni agrafes, ni cahier, ni monnaie pour le café, où parce que l’imprimante était bourrée….

Mireille témoigne : « Il était 10 h00 du matin, tout le monde râlait à cause de la clim en panne et des tracas du lundi matin, il y avait la queue devant mon bureau, trois filles cherchaient un stylo noir, une voulait commander une gomme parce que la sienne était sale, un commercial n’arrivait pas à joindre son devis à son mail et le client VIP n’avait pas reçu son colis !

Et c’est à ce moment là qu’il est arrivé souriant et aimable dans son costume trois pièces, il a doublé les râleurs, m’a sourit puis fait la bise, il m’a demandé comment j’allais?

Surprise je lui ai répondu que oui, attendant qu’il me demande quelque chose mais  il est repartit, en me souhaitant une belle journée !

 Je n’en reviens toujours pas, de toute ma carrière je n’ai jamais vue ça ! »

Nous avons interrogé le collègue en question, qui a refusé de témoigner; à ce jour nous ne connaissons pas les raisons qui ont motivé son acte. Souhaitait-il flatter Mireille afin que celle-ci corrige son fichier Excel plus tard ? Voulait-il demander lui aussi un stylo noir mais,devant la file d’attente aurait renoncé ? Ou simplement a- t’il voulu prendre des nouvelles de Mireille ?

Mireille depuis a changé de coiffure et c’est offert une robe « Desigual » espérant qu’à nouveau un jour, il revienne lui demander de ses nouvelles.

#une_légende_raconte_qu_un_jour_un_de_ses_collègues_est_venu_lui_dire_bonjour_sans_avoir_besoin_de_quoi_que_ce_soit