Anthropologie du radin

tirelire-cochon

Tout à l’heure devant moi à la caisse un couple se dispute pour savoir qui va payer la culotte Reine des Neiges de leur fille? Madame estime qu’elle vient de payer les « Couches pour adulte » de sa belle-mère tout à l’heure à la pharmacie et Monsieur estime que cette enfant a déjà bien assez de sous-vêtements « Tu la gâtes trop, elle a déjà deux culottes une de Dora et une autre de Violetta ! »

J’en étais à me demander si je n’allais pas donner à la gamine (qui avait les larmes aux yeux en se disant qu’Elsa n’ornerait probablement pas ses petites fesses potelées ce soir) les 3€99, objets de temps de discordes pour que cette pauvre enfin ait trois slips et surtout pour pouvoir  enfin passer en caisse, quand je remarque qu’elle porte un sac Hermès, une montre cartier, lui une Fossil et des Jacob & Jacob aux pieds à lacets rouges … Bordel ce couple n’est pas fauché c’est pire ils sont radins !!! (Le Macan au volant duquel je les ai vus partir en sortant me le confirma).

Je déteste les gens radins ! Autant les gens fauchés ont toute ma sympathie (forcément) les malins qui ont de l’argent mais, qui sont dans tous les bons plans pour faire un maximum de choses, me plaisent mais les radins m’insupportent !!!

Anthropologie du radin :

  • Le sympathique : Celui qui invente un prétexte quand il est invité à une soirée au restau pour rejoindre les autres à la fin du repas au moment du café.
  • Le malin : Soirée de 31 Tout le monde a prévu de se rejoindre pour faire les courses et partager la note, il envoie un Texto dix minutes avant sous un fallacieux prétexte, s’excuse et promet de se rattraper en prenant les softs et les cotillons pour les enfants (laissant les autres partager les frais du champagne, du foie gras et du reste…)
  • La pénible : Au restaurant elle prétextera une allergie au gluten, aux crustacés, à la viande aux féculents et aux légumes pour prendre une salade verte avec un verre d’eau (elle est aussi allergique à l’alcool) elle partira plus tôt en réglant sa salade pour le cas où les autres convives seraient assez mal élevés pour lui demander de partager !
  • La prise de tête : Elle n’a pas assez d’argent pour sortir, elle préfère que vous l’invitiez à manger chez vous à la place.
  • L’étourdie : Vous avez emmené un radin ou une radine en vacances (courage !) vous faites les courses bien sûr le radin n’aime pas la marque avec « Le pouce en l’air » et les pâtes, il charge le caddy en produits hors de prix et au moment de partager la note à la caisse l’étourdie file chercher le saucisson, il ne reviendra qu’une fois les courses payées et chargées dans la voiture tout fier avec son sauciflard (bien sûre il ne manquera pas de vous signifier que quand même 3€75 le saucisson c’est cher !)

Les freudiens ou les Lacaniens y trouveraient certainement une explication, un manque dans l’enfance, dû à un copain de crèche qui piquait au radin tous ses goûtés, son grand-frère peut être qui lui volait ses sous planqués sous le matelas ou sa grand-mère acariâtre lui mangeait tous ses chocolats…

Que tout le monde se rassure le papa a acheté la culotte à la petite fille avec trois coupons de réduction et les points de sa carte de fidélité.

#Je_n_aime_pas_les_radins #Note_pour_plus_tard_deux_culottes_c_est_peut_quand_même !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s