Enterrement de vie de jeune fille

Et zut!

EVJF-3

Je pensais que passer 40 ans on avait marié toutes ses copines et qu’on en avait fini avec cette corvée ! Mais c’est sans compter sur les copines qui divorcent puis se remarient et là je viens de recevoir un texto de Kelly-Anne-Geneviève (le témoin de mon amie de Brenda-Paulette):

  • «  Dispo le 12 Avril ? Brenda-Paulette enterre sa vie de jeune fille au programme, gages et déguisements ». Je suis persuadée que cette coutume a été inventée au moyen âge par les « amis » jaloux et encore célibataires d’un couple de futurs jeunes mariés,  ceux-ci humiliés ont  décidé de perpétuer la tradition pour se venger et c’est ainsi que des générations de jeunes gens heureux et naïfs se retrouvent déguisés en prostituées, en bagnards, en phallus, en nones un samedi après-midi en centre-ville avec en plus : Des palmes aux pieds, un biberon de rhum sous chaque aisselle et un boulet à la cheville.

Je n’ai pas eu la présence d’esprit de trouver une bonne excuse qui m’aurait permis de décliner l’invitation de Kelly-Anne-Geneviève (KAG pour les intimes). Je les rejoins donc sur les quais le samedi suivant, elles m’attendent toute dans leur tee-shirt rose Barbie sur lequel est inscrit en lettres de paillettes : « Presque mariée… presque périmée » et au dos « Brenda-Paulette aime Hubert-Brandon assurez les mecs, c’est ce soir ou plus ! » (J’ai prétexté une sévère allergie aux pigments roses et aux paillettes pour m’éviter l’humiliation de le porter)

Brenda-Paulette quant à elle est affublée d’une grenouillère, le postérieur rembourré façon couche sale, un biberon de rhum autour du cou, des couettes et une poupée sans tête à la main. Dociles Brenda-Paulette et moi les suivons à la fête foraine, sur le manège « Mickey » elles choisirent l’hélicoptère et installèrent la futur mariée aux commandes, le forain ravi d’avoir un public  féminin, monta le son avant de faire faire à la pauvre Brenda-Paulette au moins 9 tours de manège ! Il mit fin au supplice de la future épouse quant à force de  balancer la queue de Mickey au-dessus de la tête de Brenda-Paulette, il l’a presque  tué !!!!! La corde servant à suspendre la peluche c’est enroulé autour du cou de Brenda, le manège tourné et elle a dû sauter de l’hélicoptère tout en continuant à marcher jusqu’à ce que nous arrivions à la libérer.

Brenda-Paulette le cou rempli d’ecchymose, de brûlures et les yeux exorbités pris une rasade de rhum dans son biberon avant de repartir bravement pour les prochains gages (cette fille est mon héroïne !). Elles lui ont fait la total, elle a dû vendre des rouleaux de papier toilette, demander à des inconnus leurs positions sexuels préférés,  embrasser une tonne de garçons (calculette et pèse personne à l’appui), demander à des inconnus de lui donner le biberon, elle s’est prêtée à toutes les humiliations avec grâce et résignation.

Je n’ai ni son sens de la fête, ni sa patience et je commençais sérieusement à m’ennuyer (d’autant que j’étais en train de louper l’épisode des feux de l’amour ou Phylis surprend  Harley et Nicole en train de dire du mal d’elle) puis nous sommes allés dans un restaurant spécial enterrement de célibataires, imaginez : une grande salle d’un côté 4 tables de demoiselles en tee shirt rose passablement éméchées, leur faisant face 5 tables de garçons tous très sérieusement éméchés en fond sonore : Francky Vincent,  Patrick Sébastien, Bernard Minet,  Cloclo,…

Le nez sur mon portable j’envoie des texto à mes autres copines pour savoir si l’une d’entre-elle a une bonne excuse qui me permettrait de fuir très vite :

  • Copine n°1 : Tu te jettes par terre en bavant et en faignant d’être possédée (J’oublierais rapidement cette option de peur de me retrouver en hôpital psychiatrique)
  • Copine n°2 :Laisses ton sac sur place fais mine d’aller aux toilettes et tires toi !! (Mais j’ai un peu toute ma vie dans mon sac)
  • Copine n° 3 : Déclenches une bagarre et de files en douce (Contrairement à elle, je ne suis pas une championne de Judo et j’ai  peur de prendre un mauvais coup).
  • Copine n°4 : Simules un malaise cardiaque et rentres avec les pompiers (Bien sûr ils ont un défibrillateur ici, d’ici à ce qu’une décharge de 220V me file vraiment un infarctus!!)

Les esprits s’échauffent les garçons commencent à tourner autour des filles qui gloussent comme des pintades (Me parlant à moi-même : le premier qui vient me baver dans le décolleter je lui fais un sourire façon Joker avec mon couteau en plastique !!!)

Je trouverai mon salut en prétextant une horrible céphalée pour m’échapper, en partant jette un œil coupable vers  Branda-Paulette qui est en train de donner le biberon à un stripteaseur assis sur ses genoux (Et oui elle s’amuse follement !).

Note pour plus tard : Je suis bien trop âgée pour ce genre de soirée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s