Je viens de déménager !

carton

C’est une très bonne nouvelle parce que mon ancien appartement était petit, moche, vétuste et totalement hors de prix ! Mais aussi parce que du coup je vais avoir plein d’histoire à vous raconter.

Donc une fois les clés du nouvel appartement en main (pas avant car je suis superstitieuse) j’ai embarqué chéri et l’ado dans ma Polo direction IKEA ! Au moment où nous rentrons une dame dit à son amie en désignant un canapé beige « Regardes c’est joli ce ton morue ! » On échange à ce moment-là tous les trois ce regard qui veut dire : « Mwé ça y est… on y est ! ».

Comme le reste du troupeau devant nous, nous avançons avant de nous retrouver coincés par un couple affublé chacun d’une poussette double, ils bavent devant une méridienne, l’Ado souffle, je tente une percée entre les poussettes « Pardon ! » Le père de famille feint de se pousser d’un millimètre pendant que la mère nous toise sans bouger avant d’essuyer avec le même mouchoir la morve qui coulait du nez de ses 4 petits.

Je n’ai absolument pas compris le concept de la cuisine IKEA en voyant la première cuisine, vainqueur j’annonce « C’est bon on la jette dans le camion et on se casse c’est celle-là que je veux !! » Mais ce n’est pas si simple j’ai appris qu’il faut envisager le nombre de placards, choisir l’habillage des portes, les poignées, la crédence, le plan de travail… (Moi je la trouvais parfaite celle-là sauf que ma cuisine est rectangulaire et que celle que j’avais choisie était a priori prévu pour une cuisine carrée) Nous avons donc passé des heures à mesurer, imaginer, changer, calculer, le calvaire ! L’ado nous laisse tergiverser et nous abandonne pour se caler dans un fauteuil couleur fraise des bois avec son portable, je pense qu’il devait être en train de dire à ses potes par SMS : « Je suis coincé chez IKEA avec ma Daronne, qui ne comprend rien aux cuisines, je vais rater « Game Of trônes » j’espère au moins que j’aurais un paquet de Daims à la sortie ! »

Deux heures plus tard nous avons choisi et noté la référence de chaque article ainsi que l’allée et le rayon, j’évite de justesse un type qui s’agite en expliquant à sa femme que : « Non ! On ne peut pas mettre 12 placards dans 2 mètres carrés ! Même les uns sur les autres » !!! Elle argumente : « Si c’est possible ! Mais si tu es trop fainéant pour monter douze placards je le ferai moi-même ou bien je demanderai à mon ex ! » (La peste).

Une fois descendu dans l’entrepôt je n’ai réussi qu’à trouver une chaise Rayon K, rack 27 (elle n’est même pas coquille d’œuf comme je voulais, mais taupe ! du coup c’est bien aussi et surtout je n’ai pas envie de chercher), l’Ado quant à lui a trouvé deux chariots avec lesquels, il a entrepris de faire de la trottinette mais il a rapidement arrêté parce que j’ai menacé de lui couper les vivres ! Ensuite il s’est assis à côté du chariot en soufflant, (Chéri a donc dû trouver tout seul les 18 pièces qui composaient ma cuisine), nous passons enfin en caisse, on charge les cartons dans le malheureux véhicule de loc (ils sont mal en point leur véhicule, certainement des maris excédés qui, de désespoir, se sont jetés contre tout ce qu’ils ont croisé, poteaux, ponts, trains pour ne pas avoir à monter tout ce que madame avait acheté).

Dans le camion avec l’Ado on se marre, nous avons l’impression d’être une famille d’artisan qui part en chantier, Chéri est usé, fatigué par les explications qu’il a dû me donner, les savants calculs qu’il a dû faire : Ben oui je ne voulais pas d’un placard de 20 cm, pour combler un léger vide : le four mesurant 26 cm, l’évier 40 cm, le placard double 60 cm et le plan de travail 146 cm… (Ne cherchez pas la solution j’ai oublié les vrais chiffres c’était pour l’exemple) Bref nous avons déchargé à toute vitesse (Hertz m’envoyait déjà des textos pour savoir si je comptais leur rendre le camion) et tout entassé dans une pièce.

Le montage de la cuisine fera certainement l’objet d’un prochain poste…

Note pour plus tard : Si tu décides de monter la cuisine équipée en couple, si l’un des deux ne finit pas avec une clé Allen entre les deux yeux c’est que tu fêteras tes noces d’or (Chéri et moi avons encore nos deux yeux mais, nous nous sommes rencontrés trop tard pour ce genre de célébrations)