Valentine Day

 

Une de mes amies est née le 14 février par manque d’inspiration (en fait, j’avais oublié son anniversaire, merci Facebook pour cette petite application) je me suis retrouvée le jour de la Saint Valentin chez le fleuriste à 18 h 00 en même temps qu’une bande de grands dadais de tous âges, étêtés, penauds et inquiets.

Chaque fois que la fleuriste prend une rose, ils soufflent en chœur et échangent des regards inquiets. Il faut dire qu’à ce moment précis ils viennent de faire un rapide calcul dans leur tête qui ne leur laisse pas présager une bonne soirée à savoir : – « Il reste 23 roses et 12 mecs devant moi, quelle est la probabilité pour que j’arrive à en ramener au moins une à Moumoune ? Aucune !! »

Il faut avouer que les Moumounes sont rancunières à mort ! Ils savent bien que s’ils se loupent ce soir-là :

1- Toutes les prochaines Saint Valentin ils le reprendront dans les dents même si plus tard, ils offrent un voyage à Venise, ou font une demande en mariage.

2- Ils n’auront pas le plaisir de voir Madame dans ses dessous rouges (Oui il y a même un code couleur pour ce soir-là… ça me dépasse aussi mais c’est comme ça)

3- Pour une fois qu’elle aurait été d’accord pour la bagatelle, sans trop batailler… la loose.

Alors les pauvres Valentins prient pour que le Blaireau devant eux, prenne une orchidée, des pâquerettes, des marguerites… tout sauf des roses (plus tard, ils revoient même leurs prétentions à la baisse et prie pour qu’il reste des fleurs tout court quand leur tour viendra). Un homme dans la file prétexte une blessure de guerre pour en doubler un autre, les esprits s’échauffent, mais la fleuriste qui connaît bien son métier et qui surtout ne veut pas louper la plus belle journée de l’année envoie son mari sortir trois gros vases plein de roses de la chambre froide (ils reprennent tous des couleurs). Bref pour celles qui s’inquiéteraient, tous les Messieurs ce soir-là sont repartis avec leur bouquet de roses rouges, exception faite de celui qui avait fait demi-tour une heure plus tôt espérant trouver un autre point de vente, le pauvre est revenu pour voir la fleuriste fermer le rideau.

J’imagine qu’il aura réussi calmer Moumoune en l’invitant au restaurant. Il regrettera rapidement cette idée, ils finiront dans un restaurant bondé de monde, à 200 € le menu sans les vins, servies par un serveur excédé et désagréable, Ramoucho un roumain déguisé en fleur lui vendra une rose aux pétales aussi tristes que le reste de la soirée (mais Moumoune aura eu sa rose et il pourra peut-être voir ses dessous rouges, si elle n’a pas bu trop de champagne)

C’est quand même fou qu’une fête dédiée à l’amour et au couple génère autant de stress, pour faire plaisir à l’élu de son cœur, quel casse-tête. Que choisir ?

– Pour Madame un épilateur, des sous-vêtements, un parfum, une casserole, des fleurs, un poisson qui chante quand tu passes devant, un Thermo mix ? (Chéri, je te préviens il y a au moins trois de ces cadeaux qui pourraient être la cause d’un drame conjugal)

– Pour Monsieur un caleçon, un parfum, une mallette à outils, une pince pour attraper les saucisses sur la grille du barbecue, une tondeuse, une perceuse ? (Je sais Chéri pour trois d’entre eux tu friserais également le drame conjugal).

Comme l’a dit un célèbre penseur de réseau social : Pour la Saint Valentin au lieu d’essayer d’acheter l’amour, faites l’amour.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s